Des chercheurs développent des systèmes électroniques éphémères qui se détruisent quand un stimulus (la chaleur) est supprimé.

La désintégration des systèmes électroniques éphémères après un temps préprogrammé ou après application d’un stimulus particulier (comme l’humidité, la lumière ou la température) est fondamentalement liée aux propriétés et au comportement des matériaux utilisés pour leur construction.
Certains polymères présentent un comportement avec une LCST (température inférieure critique de solution). La LCST est la température critique en dessous de laquelle les composants d’un mélange sont miscibles pour toutes les compositions.

Les chercheurs de l’Université Vanderbilt ont montré que ces polymères pouvaient constituer des substrats thermoactifs en électronique; ils peuvent être associés à des nanofils conducteurs pour former une plateforme électronique éphémère avec un comportement irréversible en fonction de la température.
Les systèmes éphémères formés de composites comportant des polymères LCST et des nanofils d’argent ont des performances électriques stables en solution pendant 24h à une température Tsolution > LCST jusqu’à ce qu’un stimulus de froid actionne une transition dans la conductivité rapide (5 min) et élevée (4-5 ordres de grandeur) à cause de la dissolution du polymère. Voir la vidéo.

Les polymères sont choisis avec une LCST au-dessus de la température ambiante, tels que le poly(N-isopropylacrylamide) ou la méthyl cellulose.
Les chercheurs ont fabriqué avec un masque de parylène des composants électriques thermosensibles comme des pistes électriques ou des condensateurs plans. Le dispositif électronique reste viable tant que la chaleur est maintenue et est détruit quand elle disparaît.
Des systèmes d’électronique éphémère pourraient être développées pour des applications médicales, par exemple lorsque le polymère se dissout à 32°C, en dessous de la température du corps.

D’autres stimulus que la chaleur pourraient être envisagés pour d’autres substrats.

Source : Sirris (27-10-2017), http://pubs.acs.org, https://www.youtube.com