Les scientifiques japonais ont découvert un nouveau polymère capable de se réparer lui-même.

(CCM) — Vous n’aurez pas manqué de le remarquer, les écrans de nos smartphones sont de plus en plus grands, une tendance confirmée par l’adoption massive des écrans bords-à-bords. Mais la solidité de ces écrans n’évolue pas aussi vite que leur taille. Un écran 6 pouces de 2017 risque d’être aussi étoilé que celui d’un « vieux » smartphone de 2014 s’il tombe sur des pavés. Mais des chercheurs japonais ont peut-être trouvé une solution au problèmes des écrans brisés.
Le journal scientifique Science a publié (lien en anglais) une étude menée par le professeur Takuzo Aida de l’Université de Tokyo. Intitulée « Polymères mécaniquement robustes, facilement réparables via une réticulation non covalente sur mesure », cette étude au nom mystérieux décrit en fait un polymère semblable au verre dénommé polyether-thioureas. Alors qu’il faut appliquer une chaleur conséquente pour que d’autres polymères autoréparants puissent se régénérer, celui-ci n’a besoin que d’une vingtaine de degré, ce qui peut-être fait en pressant le polymère avec la paume de la main.

En lire plus : http://www.commentcamarche.net/news/