Ce stage, qui comporte deux volets, propose donc de s’intéresser particulièrement à l’ignifugation de vitrimères utilisant la chimie des époxydes. Le premier objectif visera à évaluer la possibilité et les avantages de l’utilisation d’une matrice époxyde vitrimère comme liant d’une peinture intumescente (i.e. qui gonfle sous l’effet de la chaleur pour former une barrière thermique). Le deuxième s’intéressera à l’ignifugation d’un poly(butylène téréphtalate) vitrimère cristallin obtenu via extrusion réactive par greffage de fonctions époxydes sur les bouts de chaines PBT (acide carboxylique et hydroxyle) en présence d’un catalyseur de transestérification. Dans les deux cas, les relations structure (dynamique des réactions d’échange, cristallinité pour PBT) / fonctionnalité feu (en réaction ou résistance au feu) / performances (mécaniques, recyclabilité) du matériau seront caractérisées.

Publié le 11/02/2018