Des chercheurs s’inspirent de la cuisine moléculaire pour produire des microcapsules d’huile végétale qui améliorent les propriétés auto-cicatrisantes naturelles de l’asphalte sans modifier ses performances mécaniques.

Des chercheurs de l’Université de Nottingham mettent au point des microcapsules pour améliorer les propriétés auto-cicatrisantes naturelles de l’asphalte.

Ils sphéroidisent de l’huile de tournesol avec de l’alginate de calcium et obtiennent des capsules de 2.9 mm qui peuvent libérer leur contenu sous l’effet d’une contrainte mécanique. L’huile ramollit le matériau environnant et favorise la cicatrisation.

Un asphalte fissuré avec des capsules récupère 52.9% de sa résistance initiale à 20 °C après 4 jours contre 14.0% s’il ne contient pas de capsules.

Les capsules se sont fortement liées au mélange d’asphalte et les résultats avec et sans capsules ont été similaires quant à la sensibilité à l’eau, la perte de particules et la déformation permanente.
Trois différents contenus de capsule ont été étudiés, avec un rapport huile-bitume de 1.1, 2.8 et 5.5.
De telles capsules peuvent donc être utilisées pour l’auto-guérison de l’asphalte routier sans affecter sa qualité et ses performances mécaniques. Seule la rigidité est un peu plus faible, mais ce problème peut être résolu en réduisant la taille des capsules.

Sources : Sirris (02-03-2018),
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0950061817317403,
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0950061816311953?via%3Dihub