Un bioplastique composé pour moitié de cellulose issue de forêts durables chez Eastman. Eastman a lancé il y a peu un nouveau biopolymère, le Tréva. Il intègre de 42 à 45% de cellulose issue de forêts gérées de manière durable. Il se caractérise par une grande résistance chimique vis-à-vis d’agents tels que les huiles solaires, les produits d’entretien ou les huiles de la peau. Il est donc recommandé pour les applications en contact avec la peau, d’autant qu’il ne contient ni phtalates ni BPA ni BPS.

Grâce à sa fiable biréfringence, il peut aussi être utilisé pour la fabrication d’écrans sans effet arc-en-ciel. Offrant une belle brillance, une clarté, une grande saturation des couleurs, le Tréva peut intervenir dans la fabrication d’emballages cométiques, de composants d’intérieur automobile, de lentilles et objectifs etc. Le Tréva peut être injecté ou extrudé sous des formes complexes vu ses bonnes propriétés rhéologiques et d’écoulement, meilleures que celles des PC et des ABS/PC.

Sources : Sirris (29-06-2018) , https://www.eastman.com/Brands/Treva/Pages/Overview.aspx , http://www.eastman.com/Literature_Center/S/SPMBS4475.pdf