Cette thèse a pour objectif l’étude du comportement de copolymères statistiques poly(A-stat-B) au sein de nanocomposites, copolymères dont les unités B présentent des interactions favorables avec la surface de la charge, et non A. La conformation de ces chaînes de copolymères et leur organisation au voisinage de l’interface seront tout d’abord étudiées avec, en particulier, l’influence de la composition et de la répartition des unités A et B le long des chaînes (microstructure). L’évolution de la concentration locale en unités A et B, en fonction de la distance l depuis la surface des charges, sera également déterminée. De telles informations pourront être obtenues, notamment, par RMN du solide.
Dans un second temps, le comportement dynamique des copolymères aux interfaces sera analysé avec, notamment, la description des mouvements segmentaires de ces chaînes, associés à la transition vitreuse. Au plan expérimental, ces informations seront obtenues par RMN du solide et, de façon complémentaire, par spectroscopie diélectrique. De telles données portant sur la dynamique locale seront comparées aux prédictions de travaux récents de simulations numériques établies pour ce type de composites et seront également utilisées afin de mieux comprendre les mécanismes de renfort mécanique mis en jeu.

Publié le 17/03/2019