Depuis plusieurs années, des questions se posent autour du devenir dans l’environnement des particules d’usure (ou TRWP pour Tire and Road Wear Particles) émises par l’abrasion des pneumatiques sur les routes. Ces particules pourraient constituer une source importante d’intrants microplastiques dans les milieux environnementaux. Un certain nombre d’études a déjà été réalisé, répondant à des questions telles que la distribution en taille des TRWP, leur morphologie ou encore leur densité. Cependant, des interrogations subsistent quant au devenir des TRWP pouvant être présentes dans différents compartiments de l’environnement, ainsi qu’autour de leur transport dans l’environnement. En effet, aucune donnée n’existe dans la littérature quant à leur vieillissement et à leur devenir.

Publié le 19/05/2019