Le sujet de recherche proposé consiste à envisager le traitement de surface de polymères biocompatibles tels que les élastomères de silicone (polydiméthylsiloxane) afin de leur conférer des propriétés antibactériennes, antiadhésives et hydrophiles. Ces polymères sont largement utilisés dans le domaine médical comme dispositifs médicaux implantables (prothèses orthopédiques, valves cardiaques) ou non (lentilles de contact, cathéters, gaines d’endoscopes…). Leur biocompatibilité est un atout qui est en revanche contrebalancée par leur hydrophobicité qui entraîne l’adhésion privilégiée de bactéries et de protéines lorsqu’ils sont en contact avec le milieu biologique ; la conséquence est bien connue avec par exemple la formation de biofilms, à l’origine des maladies nosocomiales contractées en milieu hospitalier et le phénomène d’occlusion lorsqu’il s’agit de cathéters, notamment pour l’utilisation en urologie.

Publié le 15/03/2020