Le travail de thèse consistera à développer de nouveaux composés moléculaires et macromoléculaires tels que des tensio-actifs, des plastifiants, des polymères thermoplastiques ou thermodurcissables à partir de l’acide anacardique (matière première présente dans l’huile de coque de noix de cajou) pour des applications dans différents secteurs. L’objectif à plus long terme est de commercialiser certaines de ces molécules biosourcées afin de remplacer des produits issus de la filière pétrolière.

Publié le 22/06/2020