Le travail du doctorant consistera dans un premier temps en la fabrication du dispositif élastique et de sa fonctionnalisation chimique en vue d’y greffer une enzyme. Dans un second temps, l’enzyme sera produite puis greffée sur son support. Enfin, les propriétés enzymatiques et l’analyse des produits de réaction seront caractérisées. Il y aura donc une partie portant sur de la chimie (modification chimique de surface et greffage) et une autre partie étudiant la biochimie et l’enzymologie du greffage de l’enzyme et de son fonctionnement sur cette nouvelle surface. Ce projet interdisciplinaire regroupe 3 laboratoires académiques avec des domaines d’expertise en science des polymères (IMRCP à Toulouse et LCPO à Bordeaux), et en biotechnologie (TBI, Toulouse).

Publié le 05/07/2020