L’ACDV a demandé à l’IFOP de réaliser une nouvelle enquête dont l’objectif était de mesurer l’appétence des Français pour les produits biosourcés. Résultats : 87 % d’entre eux ont une bonne image de ce type de produits. « Cette deuxième enquête confirme l’image positive qu’ont ces produits auprès des Français. Elle reflète aussi l’importance grandissante qu’ils accordent à des produits plus écologiques et plus innovants », a commenté François Monnet, président de l’ACDV.

En effet, le premier sondage, réalisé en 2018 par l’IFOP, montrait que 80 % des sondés avaient une image positive des produits issus de la biomasse. Aujourd’hui, 80 % de nos concitoyens souhaitent avoir plus d’informations sur les produits biosourcés.

Des produits qui répondent aux attentes sociétales

Dans le contexte actuel de crise économique, résultant de la crise sanitaire, le président de la République a appelé à une relance économique et écologique. Et les Français estiment que le développement d’une filière industrielle de produits issus de la biomasse possède une véritable plus-value environnementale et économique : 83 % pensent que son développement va apporter aux agriculteurs une solution pour sécuriser les revenus ; 76 % pensent que les produits biosourcés contribuent efficacement à la ré-industrialisation de la France ; 77 % considèrent qu’ils contribuent à la réduction des émissions de gaz à effet de serre ; et 75 % estiment que leur développement permettra la création d’emplois. « Dans un contexte de redémarrage économique, le pays a de nombreux atouts pour devenir un champion des produits biosourcés, bases d’une reconstruction industrielle combinant compétitivité, écologie, souveraineté et revitalisation territoriale. Les industriels y sont prêts », a affirmé François Monnet. La filière chimie du végétal et bioproduction a un chiffre d’affaires de 10 milliards d’euros par an, représente 165 000 emplois directs et indirects et suit une croissance d’environ 5 % par an.

Read more at : http://www.formule-verte.com/sondage-les-produits-biosources-seduisent-les-francais-selon-lifop/