Au sein de l’URCOM, des chercheurs ont inventé un procédé de fabrication, protégé par un brevet, d’un modèle non biologique de peau mimant les propriétés de surface de la peau humaine. Ils souhaitent maintenant le développer dans une démarche d’industrialisation.
L’ ingénieur(e) sera directement rattaché(e) à ce projet, lauréat du prix académique « The Cosmetic Victories » du Pôle Cosmetic Valley. L’ingénieur(e) travaillera sur la fabrication de modèles non biologiques de peau, de type polymérique, qui seront déclinés en fonction de divers paramètres de la peau humaine.

Publié le 08/11/2020