Le contexte général de la thèse est le projet collaboratif (acronyme HYperStock) du programme PEPR (Programmes et Equipements Prioritaires de Recherche) ‘Hydrogène décarboné’. La vocation du PEPR est d’accélérer la Stratégie Nationale de recherche. Dans ce contexte, la décarbonation massive de la mobilité impose de réduire l’impact carbone des solutions de transport et de stockage de l’hydrogène comprimé, ici sous forme haute pression (dite hyperbare). Il faut pour cela agir sur les matériaux mis en oeuvre en intégrant leur mode d’obtention, les procédés de transformation, leur recyclabilité. En ce sens, le défi matériau est considérable. Pour les matériaux polymères constitutifs des composants des réservoirs, en particulier le liner thermoplastique, il est nécessaire de maîtriser le comportement en sollicitation thermo-mécanique (pression et échauffement dû au cyclage ou au remplissage rapide) et physico-chimique (sorption d’H2).

English version

Publié le 06/06/2022