Aujourd’hui, une large variété de matériaux polymères sont produits au moyen de procédés de polymérisation radicalaire. Compte tenu de la diversité des applications, tous ces matériaux préparés par polymérisation radicalaire sont intrinsèquement très vulnérables à l’inhibition par l’oxygène, ce qui entraîne une polymérisation incomplète, se manifestant notamment par une surface supérieure collante, une détérioration des propriétés mécaniques ou, dans d’autres cas, par un échec total de la polymérisation. Le problème de l’inhibition par l’oxygène est totalement universel à toutes les applications de polymérisation radicalaire, dans des domaines aussi divers que l’impression 3D, les adhésifs structuraux, les matériaux composites, les autoadhésifs, les encres et revêtements. Par conséquent, le développement de nouvelles stratégies/approches et/ou d’additifs permettant un processus efficace sous l’air est un défi remarquable.
Ces différentes approches seront développées lors du stage de master 2 à l’IS2M puis testées en conditions industrielles par Arkema.

Publié le 24/07/2022