Le sujet proposé se situe à l’interface chimie-biologie. Il vise à développer des tissus cellulosiques pré-modifiés permettant une fonctionnalisation rapide, efficace et simple à mettre en oeuvre pour des non-spécialistes et réversibles.
Ces tissus cellulosiques pré-modifiés pourront ainsi être utilisés pour diverses applications car ils porteront des fonctions chimiques permettant l’accroche des molécules d’intérêt. Il s’appuie sur notre savoir-faire dans la fonctionnalisation de la cellulose notamment par des molécules de β-cyclodextrine qui a déjà fait l’objet d’une publication en 2020.

Publié le 26/07/2022