Chargement Évènements

« Tous les Évènements

DPM18 – Damage in Polymeric Materials: from the molecular to macroscopic scale

septembre 3 - septembre 5

Le congrès DPM18 se déroulera du 3 au 5 septembre 2018 à Clermont-Ferrand. L’objectif de ce congrès est de se focaliser sur la compréhension des mécanismes d’endommagement, et sur comment elle peut permettre l’accompagnement de la conception des matériaux du futur, de ténacité et durabilité accrues. Ainsi, toutes les approches théoriques et de simulation récentes, les moyens d’obtention de systèmes originaux de résistance améliorée, les nouvelles méthodes de caractérisation physico-chimiques et de mesures mécaniques seront abordés. Le déroulement du séminaire sera tel qu’il permettra d’initier et de favoriser des échanges fructueux entre chimistes, physico-chimistes, physiciens et mécaniciens. La conférence s’articulera autour de quatre thématiques, chacune abordée dans une session dédiée.

 Session « Etude expérimentale de la rupture à l’échelle macroscopique »

Les formes que peuvent prendre la ruine d’un matériau élastomère sont variées, dépendant des conditions auxquelles il est soumis. Fatigue, propagation de fissure, allongement rupture sont différents modes d’expression de cette ruine. La caractérisation de ces phénomènes à l’échelle macroscopique, allant des tests directs reproduisant les diverses conditions d’usage à l’étude des propriétés du matériau les impactant, sont un moyen d’étudier le comportement des matériaux élastomères. L’état de l’art de ces méthodes sera présenté durant cette session.

 Session « Description de la rupture par la mécanique des milieux continus »

Un grand nombre de propriétés des matériaux élastomères peut être expliqué dans le cadre de la mécanique des milieux continus. Dans cette session les principaux et les plus récents résultats concernant la compréhension de la rupture en lien avec les propriétés macroscopiques (notamment la dissipation) seront présentés.

 Session « Cavitation, nucléation et précurseurs de la rupture »

La ruine à l’échelle macroscopique des matériaux élastomères est une histoire qui débute bien en amont à l’échelle microscopique où la cavitation et la dégradation du réseau élastomère sont les premières étapes significatives.  La caractérisation de ces phénomènes est cruciale pour éclairer la manière dont ces matériaux vont finir par rompre. Cette session aura pour thème les méthodes expérimentales utilisées à l’échelle microscopique pour étudier ces phénomènes.

 Session « Simulation numérique et méthode gros-grain pour étudier les aspects microscopiques de l’endommagement des matériaux élastomère »

Les échelles où le matériau ne peut plus être considéré comme un milieu continu et où sa structure microscopique doit être prise en compte est le terrain de jeu privilégié de la simulation numérique. Dans cette session on passera en revue les différentes méthodologies (et les méthodes de coarse-graining associés) pour étudier les différents aspects de l’endommagement à l’échelle microscopique.

Détails

Début :
septembre 3
Fin :
septembre 5

Lieu

campus universitaire des Cézeaux
Clermont-Ferrand, France