Nomenclature

NOMENCLATURE GÉNÉRIQUE DÉRIVÉE DES PRÉCURSEURS DES POLYMÈRES

L’ IUPAC a publié des règles de nomenclature « GENERIC SOURCE-BASED NOMENCLATURE FOR POLYMERS » s’appuyant sur l’appartenance du polymère à une catégorie se référant aux groupement fonctionnels entrant dans sa constitution (polyester, polyamide…) tout en précisant la nature des précurseurs (le plus souvent des monomères) lui ayant donné naissance. La Commission Enseignement propose une traduction de ces règles parues en 2001 (Pure Appl. Chem., Vol. 73, No. 9, pp. 1511–1519, 2001) et recommande leur utilisation dans les cas où la simple nomenclature dérivée des précurseurs conduit à un nom ambigu pouvant correspondre à plusieurs structures : ainsi si le nom poly(chlorure de vinyle) suffit à « l’homme de l’art » pour traduire le nom en structure, le nom poly(vinyloxirane) ne permet pas à lui seul de trancher entre les deux structures possibles; ceci devient possible si l’on précise que l’un des polymères est un polyalkylène et l’autre un polyéther.

Dans tous les cas ambigus, chacun pourra choisir entre cette nomenclature générique dérivée des précurseurs qui s’avère relativement simple et la nomenclature systématique faisant référence à la structure qui reste toujours, reconnaissons le, délicate à établir avec exactitude. Comme pour la traduction du « GLOSSARY OF BASIC TERMS IN POLYMER SCIENCE », la version française est juxtaposée à la version anglaise (américaine) d’origine. Il convient de souligner * la nouvelle traduction de « source-based nomenclature » proposée par la commission enseignement: « nomenclature dérivée des précurseurs ». Elle se substituerait à la précédente « nomenclature basée sur le processus de formation » et se justifie par un soucis de mieux traduire le sens de l’expression « source-based » tout en rendant compte des règles énoncées dans les documents. * la traduction de « structure-based nomenclature » par « nomenclature systématique ». Elle se réfère à la définition de cette dernière adoptée par la « Délégation générale à la langue française et aux langues de France » qui a publié une « liste de termes, expressions et définitions adoptés » en chimie.

( http://www.dsi.cnrs.fr/bo/2001/06-01/431-bo0601-termesgenerauxdelachimie.htm).

un nom systématique est un nom donné à un composé et dont les différentes parties ont une signification structurale précise.

UNION INTERNATIONAL DE CHIMIE PURE ET APPLIQUÉE (IUPAC)

DIVISION DES MACROMOLÉCULES

COMMISSION de NOMENCLATURE MACROMOLÉCULAIRE

NOMENCLATURE GÉNÉRIQUE DÉRIVÉE DES PRÉCURSEURS DES POLYMÈRES

(Recommandations IUPAC 2001)

Préparé par un Groupe de Travail constitué de R. E. BAREISS (Allemagne), R. B. FOX (USA), K. HATADA (Japon), K. HORIE (UK), A. D. JENKINS (UK), J. KAHOVEC (République Tchèque), P. KUBISA (Pologne), E. MARÉCHAL (France), I. MEISEL (Allemagne), W. V. METANOMSKI (USA), I. MITA (Japon), R. F. T. STEPTO (UK), AND E. S. WILKS (USA)

Préparé pour publication par E. MARÉCHAL1 AND E. S. WILKS2,†

1Université Pierre et Marie Curie (Paris VI), Laboratoire de Synthèse Macromoléculaire, Boîte 184, 4 Place Jussieu F-75252, Paris Cedex 05, France;

2 113 Meriden Drive, Canterbury Hills, Hockessin, DE 19707 USA

*La composition de la Commission ayant permis la préparation de ce rapport (1993–1999) était comme suit:

Membres Titulaires : R. E. Bareiss (Allemagne, 1983–1993); M. Barón (Argentine, depuis 1996, Secrétaire depuis 1998); K. Hatada (Japon, 1989–1997); M. Hess (Allemagne, depuis 1998); K. Horie (Japon, depuis 1997); J. Kahovec (République Tchèque, jusqu’en 1999); P. Kubisa (Pologne, depuis 1999); E. Maréchal (France, depuis 1994); I. Meisel (Allemagne, depuis 2000); W. V. Metanomski (USA, 1994–1999); C. Noël (France, jusqu’en 1997); V. P. Shibaev (Russie, jusqu’en 1995); R. F. T. Stepto (UK, 1989–1999, Président jusqu’en 1999); E. S. Wilks (USA, depuis 2000); W. J. Work (USA, 1987–1999, Secrétaire, 1987–1997); Membres Associés: M. Barón (Argentine, 1991–1995); K. Hatada (Japon, 1998–1999); J.-I. Jin (Corée, depuis 1993); M. Hess (Allemagne, 1996–1997); K. Horie (Japon, 1996–1997); O. Kramer (Danemark, depuis 1996); P. Kubisa (Pologne, 1996–1998); E. Maréchal (France, 1991–1993); I. Meisel (Allemagne, 1997–1999); S. Penczek (Pologne, depuis 1994); L. Shi (Chine, 1987–1995); V. P. Shibaev (Russie, 1996–1999); E. S. Wilks (USA, 1998–1999).

†Auteur à qui adresser la correspondance

La nouvelle publication ou la reproduction de ce rapport, son enregistrement et/ou sa diffusion par voie électronique sont autorisés sans autorisation formelle de l’IUPAC à condition qu’une reconnaissance de l’origine avec sa référence complète avec indication du symbole © de droit de reproduction, du nom IUPAC et de l’année de publication soient bien visibles. La publication d’une traduction dans une autre langue est soumise à la condition supplémentaire d’une approbation préalable de l’organisation nationale pertinente adhérente de l’IUPAC.

 

Nomenclature générique dérivée des précurseurs des polymères

Recommandations IUPAC 2001

Résumé : la commission a déjà publié deux documents sur les noms dérivés des précurseurs des copolymères linéaires et des polymères non linéaires ; cependant dans certains cas cette nomenclature conduit à des noms ambigus. Le présent document propose une nomenclature générique dérivée des précurseurs des polymères qui résout ces problèmes et fournit des noms plus explicites. Un nom générique dérivé des précurseurs comprend deux parties

1) le nom de la catégorie (générique) du polymère suivi de deux points

2) les noms réels ou supposés des monomères, toujours entre parenthèses dans le cas d’un copolymère

Pour chaque exemple dans le document, sont donnés : la formule, le nom systématique, le nom dérivé des précurseurs, et le nom générique dérivé des précurseurs du polymère. Dans certains cas, seul le nom générique dérivé des précurseurs est sans ambiguïté, par exemple quand un polymère a plusieurs noms ou quand un polymère est obtenu par transformation de plusieurs intermédiaires. Les règles concernent principalement les polymères comportant un ou plusieurs types de groupements fonctionnels ou système hétérocyclique dans la chaîne principale, cependant jusqu’à un certain point, elles ne peuvent s’appliquer qu’aux polymères comportant des groupements latéraux, à des polymères à chaîne carbonée comme les polymères vinyliques ou dièniques, aux polymères spiraniques et cycliques ainsi qu’aux réseaux.

Note du traducteur : à la précédente traduction de « source-based nomenclature » par « nomenclature basée sur le processus de formation » est préférée « nomenclature dérivée des précurseurs « , on relévera de plus la traduction « structure-based nomenclature » par « nomenclature systématique »

SOMMAIRE

1. INTRODUCTION
2. NOMENCLATURE GENERIQUE DERIVEE DES PRECURSEURS DES HOMOPOLYMERES
3. NOMENCLATURE GENERIQUE
4. AUTRES APPLICATIONS DES NOMS GENERIQUES
5. REFERENCES