Le réseau

  • Environ 900 membres adhérents dans des domaines variés recouvrant toutes les activités où interviennent les polymères (matériaux de structure, matériaux fonctionnels, solutions..)..
  • Des membres de la recherche académique et des industriels.
  • Des relations nationales/internationales par le biais de sociétés soeurs : SCF, FFM, AFICEP, SFIP, EPF, IUPAC, ACS…
  • Un colloque annuel réunissant environ 150 participants.
  • Des colloques thématiques organisés par les sections régionales.
  • Des manifestations organisées en collaboration étroite avec des sociétés soeurs : Colloques SAGE (SFIP, AFICEP, GFP), Congrès Matériaux (Sociétés adhérentes à la FFM).

L'organisation

  • Une structure nationale avec un Conseil d’Administration comprenant des industriels, des enseignants et des chercheurs
  • Des sections régionales couvrant tout le territoire français
  • Une Commission Enseignement dynamique éditant des ouvrages spécialisés variés très bon marché et en Français pour les membres du GFP.

La structure de veille et de réflexion prospective

  • Identifications des innovations et suivi des développements récents (via publications et brevets) -> publications de Bulletins de Brèves
  • Accès à des plateformes technologiques pour la caractérisation et le développement des nouveaux polymères et base de données sur leurs moyens techniques et humains
  • Préparation et organisation d’ateliers de prospectives sur thématiques particulières, éventuellement à la demande et en collaboration avec des partenaires.

A ne pas manquer !!!

Actualités

Une nouvelle classe de matériaux : Les gels vitreux

Des chercheurs de l’Université d’État de Caroline du Nord ont créé une nouvelle classe de matériaux appelée « gels vitreux ». Ces matériaux sont extrêmement durs et difficiles à casser, malgré leur teneur en liquide de plus de 50%. Les gels vitreux combinent les propriétés des polymères vitreux et des gels, offrant une conductivité électrique supérieure et une grande adhésivité. Faciles à produire, ils présentent des applications potentielles en ingénierie, électronique et biomédecine.

Nouveau polymère 2D pour réaliser des états quantiques commutables

Des chercheurs de l’Université de Technologie de Dresde ont développé un nouveau polymère bidimensionnel (2D) qui peut ouvrir et fermer ses pores de manière contrôlée, similaire à une éponge. Ce matériau dynamique peut changer sa structure locale et ses propriétés optiques, telles que la couleur ou la fluorescence, en réponse à des stimuli externes. Cette innovation pourrait permettre la réalisation d’états quantiques commutables, avec des applications potentielles en électronique et en technologie de l’information.

Pansements polymères innovants pour un retrait indolore et sans résidus

Des chercheurs de l’Université de Fribourg ont mis au point des pansements en polymère qui adhèrent fermement à la peau à température corporelle et peuvent être retirés sans douleur en les refroidissant, grâce à une cristallisation contrôlée. Ce matériau utilise des copolymères et des esters d’acide gras de polyvinyle alcool (PVA) pour créer une adhérence « commutable », idéale pour les peaux sensibles et les grandes plaies. Un brevet a été déposé pour cette technologie prometteuse.

Les algues propulsent l’innovation en biopolymères

Les algues, en raison de leur croissance rapide et de leur faible impact environnemental, deviennent une source clé pour l’innovation en biopolymères. Utilisées pour produire des bioplastiques biodégradables, elles offrent une alternative durable aux plastiques traditionnels dérivés du pétrole. Les biopolymères à base d’algues présentent des applications variées, allant de l’emballage alimentaire aux produits médicaux, tout en contribuant à la réduction des déchets plastiques et à la préservation de l’environnement.

Surveillance des débris marins par satellite

Des chercheurs de l’ICM-CSIC et de l’Université de Cadix ont démontré que les satellites peuvent efficacement estimer la quantité de débris marins, principalement du plastique, dans la mer Méditerranée. En utilisant les superordinateurs et des algorithmes avancés, ils ont analysé six ans de données du satellite Copernicus Sentinel-2. Cette étude propose l’installation de capteurs spécifiques pour la détection des plastiques, augmentant ainsi la capacité à surveiller la pollution marine à grande échelle.

Un plastique 100% biodégradable à base d’orge

Des chercheurs de l’Université de Copenhague ont développé un nouveau matériau biodégradable fabriqué à partir d’amidon d’orge mélangé à des fibres de déchets de betterave à sucre. Ce biocomposite se décompose complètement dans la nature en seulement deux mois. Destiné à remplacer les plastiques traditionnels dans des applications comme l’emballage alimentaire, ce matériau offre une alternative durable et respectueuse de l’environnement.

 

Coldplay groove avec des plastiques recyclés dans leur nouvel album

Le nouvel album de Coldplay utilise des vinyles fabriqués à partir de plastiques recyclés provenant des océans, une initiative significative vers la durabilité dans l’industrie musicale. Cette approche innovante réduit les déchets plastiques et sert de modèle pour d’autres artistes et producteurs. Elle démontre le potentiel des solutions créatives pour diminuer l’impact environnemental et promouvoir la durabilité grâce à l’utilisation de matériaux recyclés.

Jouer avec la science : La Scientific Game Jam

La Scientific Game Jam est un événement de médiation scientifique qui invite artistes, informaticiens et scientifiques à créer des jeux vidéo basés sur des recherches doctorales en 48 heures. Initiée en 2014, elle mélange création artistique et vulgarisation scientifique. Chaque équipe, composée de doctorants et d’étudiants en graphisme et informatique, développe un jeu vidéo pédagogique. Cet événement permet de partager les connaissances scientifiques avec un large public de manière ludique.

Utilisation de la spectroscopie RMN pour cartographier la distribution des polyelectrolytes

Des chercheurs de l’Université de Twente ont utilisé la spectroscopie par résonance magnétique nucléaire (RMN) pour cartographier la distribution des polyelectrolytes et résoudre une énigme chimique vieille d’un siècle. Cette méthode permet de quantifier avec précision la distribution des polyelectrolytes et des contre-ions après leur complexation. Cette avancée ouvre de nouvelles perspectives pour le développement de matériaux basés sur ces complexes, tels que les membranes poreuses pour la filtration de l’eau.

Découvrir/adhérer au GFP

Sociétés Savantes et partenaires

Institut Charles Sadron CNRS UPR22
23 rue du Loess, BP 84047
67034 STRASBOURG Cedex2
web : http://www.gfp.asso.fr, Secrétaire general : gfp@gfp.asso.fr,
Secrétariat : secretariat@gfp.asso.fr,
webmaster : webmaster@gfp.asso.fr